Accessibilité : après le neuf, l’existant, cible des dérogations ? L’APF passe à l’action le 27 septembre !

Après s'être attaqué aux obligations d'accessibilité des bâtiments neufs avec la proposition de loi Paul Blanc qui instaure des dérogations, c'est désormais la mise en accessibilité des bâtiments existants qui semble être remise en cause.

Alors qu'il y a moins d'un mois, l'Association des paralysés de France (APF) réagissait vivement aux propositions du rapport Doligé qui remet en cause les principes fondamentaux de la loi handicap du 11 février 2005 (modification de la définition de l'accessibilité, élargissement des possibilités de dérogations, délai de 2015 repoussé), aujourd'hui, le président de la République demande à ce que ce rapport devienne une proposition de loi !

L'APF est consternée par cette annonce alors que Nicolas Sarkozy, affirmait, lors de la 2ème conférence nationale du handicap, le 8 juin dernier qu'il « ne céderait pas sur l'échéance de 2015 ».

Au regard de cette annonce inacceptable, l'APF, totalement mobilisée sur ce sujet avec sa campagne « Des bâtons dans les roues », annonce une journée nationale d'actions pour défendre les principes d'accessibilité et de conception universelles, le mardi 27 septembre.

Pour lire le communiqué, cliquez ici

Pour lire le courrier envoyé au Sénateur Doligé, cliquez ici et l'argumentaire de l'APF, cliquez ici

 

En attendant plus d'infos sur toutes les actions en France début septembre, continuez à signer et faire signer la pétition !

Commentaires

Faire des économies sur les handicapés. Tel pourrait être en substance le leitmotiv du rapport Eric Doligé (http://lesrapports.ladocumentationfrancaise.fr/BRP/114000322/0000.pdf, voir page 85)
Celui-ci chiffre à 16.8 milliards € le montant total pour les collectivités et l'Etat de la mise en accessibilité de tous les bâtiments publics (mairies, préfectures, tribunaux...) de toutes les villes et villages de France et pour toujours.
A coté de cela, les 10 stades de l'Euro 2016 couteront à eux seuls pour leur réalisation ou restauration près de 1.7 milliards d'Euros (source:http://www.lefigaro.fr/sport-business/2011/05/20/04014-20110520ARTFIG00530-euro-2016-17-milliard-pour-les-stades-de-foot-francais.php)
A ce niveau, la question des choix en matière politique pour un pays n'est pas d'ordre économique, mais bien d'ordre moral.

Écrit par : O. d'AREXY | 22/07/2011

Les commentaires sont fermés.