Inquiétudes de l’APF : la réponse de Nicolas Sarkozy, pas à la hauteur des enjeux !

cnh nicolas sarkozy.jpg

Dans un courrier adressé au président de l'APF, Jean-Marie Barbier, le Chef de Cabinet du Président de la République tente de rassurer l'association concernant l'accessibilité en général et la proposition de loi Paul Blanc en particulier.

Il souligne tout d'abord que l'accessibilité est un « domaine primordial » et que le délai de 2015 pour rendre la France accessible sera tenu, encore faut-il « trouver les moyens innovants pour y parvenir »... Pour l'APF, il s'agit surtout d'impulser une vraie politique donnant les moyens à tous les acteurs  concernés de remplir leurs obligations de mise en accessibilité. Cela doit passer par la création d'une Agence nationale à l'accessibilité universelle.*

Le Chef de Cabinet de Nicolas Sarkozy rappelle ensuite « l'effort exceptionnel consenti » avec les « 150 millions d'euros débloqués » pour financer notamment l'accessibilité des écoles, des fonds pris au FIPHFP dont la mission est toute autre, un « hold-up » pour l'APF !

Quant aux « mesures de substitution » à l'accessibilité du neuf, le Chef de Cabinet précise qu'elles seront restreintes car cantonnées aux impossibilités techniques. Pour l'APF, personne n'a concrètement réussi à prouver qu'il n'était pas possible de rendre une construction neuve accessible pour des raisons techniques. Ce qui apparaît infaisable ou coûteux est en fait plutôt lié à une méconnaissance de la règlementation et à un manque de formation car des solutions techniques existent. Un bâtiment doit s'adapter aux besoins des hommes, et non l'inverse !


*Au-delà de l’observatoire à l’accessibilité et à la conception universelle qui, par définition ne peut faire qu’observer, et qui manque cruellement de moyens pour sa mission, l’APF revendique toujours la création d’une Agence Nationale à l’Accessibilité Universelle pour valoriser les pratiques innovantes, soutenir les initiatives pertinentes, stimuler les énergies, et permettre ainsi de créer une synergie vertueuse pour tous les acteurs.

Une telle Agence Nationale pourrait ainsi avoir plusieurs objets :

· Une mission politique : veiller à l’application homogène et coordonnée des dispositifs (commissions communales, schémas directeurs d’accessibilité, etc.), recenser les données et promouvoir les bonnes pratiques.

· Une agence de financement de travaux de mise en accessibilité : destinée aux collectivités territoriales, et aux maîtres d’ouvrage privés (par exemple et entre autres les cabinets médicaux et paramédicaux, etc.) ; et dont les fonds seraient constitués à partir des sanctions financières pour les acteurs ne mettant pas en place les dispositifs (à l’instar de ce qui existe pour l’emploi avec l’AGEFIPH et le FIPHFP).

· Un centre national de ressources et d’information :

o Mutualiser tous les savoirs, expertises et pratiques de l’accessibilité, et en assurer la diffusion auprès de tout acteur en quête de réponse ; recenser, créer et diffuser des outils méthodologiques pour les élus, les techniciens, les maîtres d’ouvrages, et les particuliers.

o Créer des outils d’acculturation, et d’appropriation de la matière accessibilité pour les collectivités territoriales.

Commentaires

Ce dernières semaines nous pouvions voir à la TV, le ministre fédéral des finances d'Allemagne, Wolfgang Schäuble, se déplacer en fauteuil roulant au milieu de ses homologues européens, nous pouvions voir aussi aussi au Sénat débattre des sénateurs assis confortablement sur les fauteuils rouges du sort des futurs handicapés de la France. Triste contraste qui me laisse penser que nous avons perdu en France cette idée que notre nation pouvait être à la hauteur des autres grandes nations, ou de cette autre idée d'une Europe que nous avions bien su commencer à construire avec les allemands et avec les moyens innovants d'alors: la volonté et l'amitié.

Écrit par : O. d'AREXY | 12/07/2011

Soyez rassuré brave gens nous dit le courrier du directeur de cabinet du président, le décret sera pris après avis du conseil national consultatif des personnes handicapées...ce fameux conseil qui a dans sa composition le fameux sénateur Paul BLANC à l'origine de cette loi ! Me voila parfaitement serein pour l'avenir...

Écrit par : Fabrice | 16/07/2011

Les commentaires sont fermés.